Prise en charge des patients atteints d’infirmité motrice cérébrale à partir du 1er août 2024

Pour mieux répondre aux besoins spécifiques des patients atteints d’infirmité motrice cérébrale, tant avant qu’après leur 21e anniversaire, l'INAMI avait adapté, le 1er septembre 2019, les conditions de remboursement pour leurs séances spécifiques de kinésithérapie d’une durée de 60 minutes minimum.

Il a été constaté que le nombre de séances autorisées d’une durée de 60 minutes minimum était souvent insuffisant, surtout chez les jeunes patients en période de croissance.

Le 1er juillet 2022, l'INAMI avait donc augmenté le nombre de séances autorisées et rendu ces séances accessibles aux patients ayant un tableau fonctionnel d’infirmité motrice cérébrale, vu que ces patients ont les même besoins thérapeutiques que les patients atteints d’infirmité motrice cérébrale.

>>>Lire la suite


Source : www.inami.be